Actualités

Exposition sur les confréries bachiques dans le monde, en France et en Provence à Bandol

Ce vendredi 2 juillet, à l’Oenothèque de Bandol (Provence) était inaugurée une exposition sur les Confréries bachiques, « dans le monde, en France et en Provence » et se tenait aussi le Chapitre de lOrdre Illustre des Chevaliers de Méduse.

Cette Confrérie, dont l’histoire remonte à l’Ancien régime (elle fut fondée en 1690), fut dissoute à la Révolution mais renaquit en 1951. C’est une société « bachique, badine et facétieuse » ; mais aussi « solidaire, chantante et littéraire »…

Elle a pour mission principale de promouvoir les vins de Provence, tels que les appellations Bandol, Bellet, Cassis, Côtes de Provence, Coteaux Varois en Provence,  Palette etc.

 Voir plus d’information sur la confrérie là : 

http://www.winebrotherhoods.org/news/219/31/L-Ordre-Illustre-des-Chevaliers-de-Meduse-a-l-honneur/

et sur les vins de Provence là :  https://www.vinsdeprovence.com/

Lexposition, qui sera visible tout l’été, raconte l’histoire des confréries vigneronnes et bachiques.

 On fait remonter la création de confréries vigneronnes au Moyen-Age, les plus anciennes étant l’Antico Confrarie de Sant Andiu de la Galineiro (Béziers,1140) et la Jurade de Saint-Emilion (1199), toutes deux membres aujourd’hui de la F.I.C.B..

C’est au XVIIème siècle que se développèrent les sociétés bachiques, attachées aux plaisirs de la table, et s’inspirant de manière parodique des ordres religieux, voire des ordres de chevalerie. Ainsi en Provence sont apparues l’Illustre société des frères et soeurs de Méduse (1690), la Joyeuse union de la Grappe dArles (1701) et l’Ordre de la Boisson de l’étroite observance (1703).

Abolies à la Révolution, elles renaissent au XXème siècle sur les pas de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin (au Clos Vougeot , en 1934).

Des panneaux présentent notre Fédération Internationale des Confréries Bachiques,

et l’Ordre de Méduse, aujourd’hui, d’’autres les grands anciens de l’ordre, des poésies, proverbes, dictons et chansons à boire. On notera particulièrement celle de Jacques Vergier, ecclésiastique, Commissaire de la Marine du Roi… et poète. Il n’en fallait pas moins pour être chancelier de l’Ordre !

 

 Après l’inauguration, le Grand Maître, Jean-Pierre Boyer, par ailleurs Vice-président de la F.I.C.B. pour le Sud de la France, a intronisé 3 Chevaliers : Marc Bayle, conseiller municipal de Bandol, ex-préfet ; Mary Kirk, maître sommelière à l'Ecole Ferrandi de Paris ; et Alan Bryden, président de la FICB.

 Les nouveaux chevaliers ont été appelés pour « allumer la lampe » et « lamper l’huile ». (C’est ainsi qu’on dit ici : «  lever son verre » et « boire le vin », formalités essentielles pour intégrer l’Ordre.)

ci-dessus les 3 nouveaux Chevaliers

 Après les intronisations, toute l’assistance fut invitée à "lamper" une "huile" rosée du domaine de Bandol Ray-Jane. Et quelques autres crus locaux.